Article

Substances bioactives élaborées par des cyanobactéries isolées de certains écosystèmes aquatiques marocains


Khalid OUFDOU, Equipe de microbiologie et toxicologie environnementales, Laboratoire de biologie et de biotechnologie des microorganismes, Faculté des sciences Semlalia Marrakech, B.P. 2390, Marrakech 40 000, Maroc
Brahim OUDRA, Equipe de microbiologie et toxicologie environnementales, Laboratoire de biologie et de biotechnologie des microorganismes, Faculté des sciences Semlalia Marrakech, B.P. 2390, Marrakech 40 000, Maroc

Date de publication : 1 mai 2009

Résumé

Durant la saison chaude, plusieurs écosystèmes aquatiques (lacs, étangs, rivières, …) connaissent une croissance importante des cyanobactéries conduisant à la formation des efflorescences (blooms). Les cyanobactéries sont capables de produire une multitude de substances antimicrobiennes : antibactériennes, algicides, antifongique, antivirales et même des substances toxiques.

L’objectif de ce travail consiste à étudier les effets des substances bioactives produites par 10 souches de cyanobactéries isolées de certains écosystèmes aquatiques marocains. Ainsi, nous avons purifié et identifié les souches cyanobactéries isolées et nous avons testé l’activité de leurs substances extracellulaires et intracellulaires sur des micro-organismes d’intérêt sanitaire. Nous avons aussi évalué leur toxicité par le biotest souris.

L’identification des 10 souches de cyanobactéries étudiées a montré qu’elles appartiennent à 3 familles à savoir les Oscillatoriaceae, les Nostocaceae et les Chroococcaceae.

L’étude des effets des substances intracellulaires produites par ces souches de cyanobactéries, a montré que les extraits aqueux de ces substances ne donnent pas généralement une importante activité. Par contre, ces substances extraites par le méthanol inhibent la croissance de Micrococcus luteus et de Bacillus cereus. Les souches de cyanobactéries responsables de cette activité sont : Lyngbya sp., Pseudanabaena mucicola, Oscillatoria chlorina, Phormidium sp., Nostoc muscorum, Oscillatoria putrida et Microcystis aeruginosa.

Les substances extracellulaires produites par les cyanobactéries étudiées ont aussi une activité antibactérienne vis-à-vis de M. luteus, Bacillus subtilis, Serratia marcescens, B. cereus, Escherichia coli 0128B12 et Staphylococcus aureus.

Le biotest souris a permis de montrer que certaines cyanobactéries étudiées entraînent une mortalité des souris auxquelles sont injectées les cyanotoxines; ce qui montre que certaines souches de cyanobactéries produisent également des substances toxiques.



Pour citer cet article

Khalid OUFDOU et Brahim OUDRA. «Substances bioactives élaborées par des cyanobactéries isolées de certains écosystèmes aquatiques marocains». Afrique Science, Vol.5, N°2 (2009), 1 mai 2009, http://www.afriquescience.info/document.php?id=1576. ISSN 1813-548X.