Article

Etude de la germination de Moringa oleifera LAM


Marie-Luce Akossiwoa QUASHIE, Laboratoire de Physiologie et Biotechnologies végétales, Faculté des Sciences,
Yawa A. TCHEZOUM, Université de Lomé, B.P. 1515, Lomé, Togo

Date de publication : 1 septembre 2009

Résumé

La première étape de la micropropagation consiste à établir la culture permet de partir d’explants jeunes ou de germination in vitro. Dans cette perspective, des graines de Moringa oleifera de l’écotype nigérien, ont été semées in vitro et en serre pour étudier leur germination suivant deux conditions : la décortication et l’influence de la lumière. L’amélioration de la germination révèle que la décortication est indispensable pour éviter les contaminations et les inhibitions tégumentaires. In vitro ou en serre, la présence de la lumière raccourcit le temps de germination  tout en réduisant de 10 à 20%, les taux cumulés de germination. Le résultat original est celui observé lorsque la germination s’effectue à l’obscurité. Les taux cumulés de germination dans les deux conditions sont significativement plus élevés en deux périodes séparées par une interruption de 3 à 5 jours.



Pour citer cet article

Marie-Luce Akossiwoa QUASHIE et Yawa A. TCHEZOUM. «Etude de la germination de Moringa oleifera LAM». Afrique Science, Vol.5, N°3 (2009), 1 septembre 2009, http://www.afriquescience.info/document.php?id=1715. ISSN 1813-548X.