Article

Transport électronique dans l’alliage liquide binaire Or–Argent


S. Saadeddine, Laboratoire de transfert de chaleur et de masse / Aérothermodynamique, UFR de Mécanique, Faculté des Sciences et Techniques, BP. 146 Yasmina Mohammedia 20800, Morocco
M. Abdellaoui, MEPS- Automatique des Systèmes Distribués, Université de Perpignan, 52 Av Paul Alduy 66100 Perpignan Cedex, France
A. Sbaibi, Laboratoire de transfert de chaleur et de masse / Aérothermodynamique, UFR de Mécanique, Faculté des Sciences et Techniques, BP. 146 Yasmina Mohammedia 20800, Morocco
J. G. Gasser, Laboratoire de Physique des Liquides et des Interfaces, Université de Metz, 1Bd Arago, 57070 Metz, France

Date de publication : 1 septembre 2005

Résumé

La résistivité électrique de l’alliage liquide Or-Argent a été mesurée sur la totalité du diagramme de phase depuis le point de fusion jusqu’à 1150°C. Nos mesures, faites dans une cellule en quartz équipée d’électrodes en tungstène, ont été comparées à celles obtenues par Roll et Motz utilisant une technique sans électrodes.

La technique que nous avons utilisée ne reproduit pas les anomalies observées par Roll et Motz dans les courbes de résistivité et de son coefficient de température en fonction de la concentration. La confrontation de nos résultats expérimentaux avec la théorie a été faite en utilisant deux types de déphasage ainsi que le pseudopotentiel proposé par Idress et al. et utilisé par Alam et Tomak.



Pour citer cet article

S. Saadeddine, M. Abdellaoui, A. Sbaibi et J. G. Gasser. «Transport électronique dans l’alliage liquide binaire Or–Argent». Afrique Science, Vol.1, N°2 (2005), 1 septembre 2005, http://www.afriquescience.info/document.php?id=190. ISSN 1813-548X.