Article

Étude de la dynamique stationnelle des populations des culicidées dans la province de Sidi Slimane (Maroc)


Mohamed HADJI, Équipe de Recherche Environnement et Parasitologie, Laboratoire de Biologie et Santé, UFR Doctorale Parasitologie comparée : Applications médicales et vétérinaires, Projet PARS BIO. BP133, Faculté des Sciences, Université Ibn Tofaïl, 14000 Kénit
Driss Belghyti, Équipe de Recherche Environnement et Parasitologie, Laboratoire de Biologie et Santé, UFR Doctorale Parasitologie comparée : Applications médicales et vétérinaires, Projet PARS BIO. BP133, Faculté des Sciences, Université Ibn Tofaïl, 14000 Kénit
Fatah ELOMARI, Laboratoire de biochimie, biotechnologies et environnement, Faculté des sciences, B.P. 133, 14000 Kénitra, Maroc
Mohamed El ASSAL, Service d’Infrastructures et des Actions Ambulatoires Provinciales. Délégation de la Santé, Sidi Slimane, Maroc
Mohamed El MARSINI, Équipe de Recherche Environnement et Parasitologie, Laboratoire de Biologie et Santé, UFR Doctorale Parasitologie comparée : Applications médicales et vétérinaires, Projet PARS BIO. BP133, Faculté des Sciences, Université Ibn Tofaïl, 14000 Kénit

Date de publication : 1 janvier 2013

Résumé

La province de Sidi Slimane (Maroc) par son climat et sa position dans la plaine du Gharb en tant qu’une zone d’inondation, engendre une grande variété de gîtes larvaires culicidiens. Les autorités sanitaires de la province adoptent la stratégie nationale qui vise essentiellement le maintien de l’élimination des maladies  parasitaires à transmission vectorielle et notamment le paludisme autochtone  qui repose en grande partie sur la lutte contre le vecteur. Cette lutte ne peut être efficace sans la bonne connaissance de la répartition de ce vecteur dans l’espace et dans le temps. Dans ce travail nous avons suivi l’évolution spatiotemporelle de 06 espèces de la famille de culicidae (1 espèce d’Anophèles, 5 espèces de Culex) dans huit (08) stations au cours d’un cycle hydrologique de l’année 2011 dans la province de Sidi Slimane (Maroc). Les différents peuplements étudiés sont largement dominés par Cx. pepiens aussi bien spatialement que temporellement. C’est une espèce ubiquiste et printano-automnale. CX. hortensis est une espèce printanière. Cx. theileri est une espèce qui enregistre son maximum d’abondance en printemps. CX. laticinctus évolue également dans un gîte permanent presque durant toute l’année, An. labranchiae, CX.medestus, espèces qui ont des exigences quant au type de gîtes à coloniser.



Pour citer cet article

Mohamed HADJI, Driss Belghyti, Fatah ELOMARI, Mohamed El ASSAL et Mohamed El MARSINI. «Étude de la dynamique stationnelle des populations des culicidées dans la province de Sidi Slimane (Maroc)». Afrique Science, Vol.9, N°1 (2013), 1 janvier 2013, http://www.afriquescience.info/document.php?id=2719. ISSN 1813-548X.