Article

Analyse sédimentologique et paléoenvironnements des sédiments superficiels de l’estuaire du fleuve Comoé (Grand-Bassam, Côte d’Ivoire)


Kouassi Laurent ADOPO, Laboratoire de Géologie Marine, Sédimentologie et Environnement, Centre de Recherche en Ecologie, Université Felix Houphouet Boigny Abidjan, 01 BP 10588 Abidjan 01, Côte d’Ivoire
Apie Colette AKOBE, Laboratoire de Géologie Marine, Sédimentologie et Environnement, Université Felix Houphouet Boigny Abidjan, 01 BP 10588 Abidjan 01, Côte d’Ivoire
Etche Mireille AMANI, Laboratoire de Géologie Marine, Sédimentologie et Environnement, Centre de Recherche en Ecologie, Université d’Abobo-Adjamé, 01 BP 10588 Abidjan 01, Côte d’Ivoire
Sylvain MONDE, Laboratoire de Géologie Marine et Sédimentologie, UFR-Sciences de la Terre et des Ressources Minières, Université de Cocody, 22 BP 582 Abidjan 22, Côte d’Ivoire
Kouamé AKA, Laboratoire de Géologie Marine et Sédimentologie, UFR-Sciences de la Terre et des Ressources Minières, Université de Cocody, 22 BP 582 Abidjan 22, Côte d’Ivoire

Date de publication : 1 novembre 2014

Résumé

Les analyses granulométrique et minéralogique de la fraction supérieure à 63 μm des sédiments superficiels ont montré que les sédiments rencontrés dans l’estuaire du fleuve Comoé sont constitués de vases, de sables fins, de sables moyens et de sables grossiers. Les sables sont moyens à grossiers en amont de l’estuaire et fins à moyens vers l’embouchure.

Les nuages des points de la représentation So-Mz et So-Md sont plus rapprochés de la droite de régression. Il s’agit d’une bonne corrélation. Cependant, celles des représentations Sk-Mz et Sk-So sont dispersés et éloignés de la droite de régression. Il s’agit donc d’une mauvaise corrélation entre ses paramètres. De plus les courbes de tendance des paramètres granulométriques sont des droites croissantes. Le coefficient directeur des droites de régressions est proche de un (1). Il existe donc une bonne corrélation entre les paramètres caractéristiques.

Le cortège minéralogique renferme à la fois des minéraux lourds tels que l’amphibole (actinote, hornblende), la tourmaline, le diopside et l’épidote et des minéraux légers parmi lesquels le quartz est le plus abondant. Cette étude a montré que la distribution des sédiments n’est pas homogène dans l’estuaire du fleuve Comoé.



Pour citer cet article

Kouassi Laurent ADOPO, Apie Colette AKOBE, Etche Mireille AMANI, Sylvain MONDE et Kouamé AKA. «Analyse sédimentologique et paléoenvironnements des sédiments superficiels de l’estuaire du fleuve Comoé (Grand-Bassam, Côte d’Ivoire)». Afrique Science, Vol.10, N°4 (2014), 1 novembre 2014, http://www.afriquescience.info/document.php?id=4050. ISSN 1813-548X.