Article

Origine du phénomène d’ensablement déduite par combinaison entre télédétection et techniques sédimentologiques : application au bassin côtier de Tarfaya, Sud-Ouest marocain


Zakaria SALTANI, UFR ST11/DOC/K, Equipe géosciences de l’environnement, LBEQ, Université Ibn Tofaïl, Kénitra, Maroc
Aicha BENMOHAMMADI, UFR ST11/DOC/K, Equipe géosciences de l’environnement, LBEQ, Université Ibn Tofaïl, Kénitra, Maroc
Mohamed BELABED, UFR ST11/DOC/K, Equipe géosciences de l’environnement, LBEQ, Université Ibn Tofaïl, Kénitra, Maroc

Date de publication : 1 janvier 2015

Résumé

Il est clair que le sable a toujours existé au niveau du bassin côtier de Tarfaya, c’est ce qu’atteste l’étude du cadre géologique et structural qui révèle d’ores et déjà la relation étroite entre l’histoire géologique et structurale de cette région et les phénomènes dunaires qui l’ont affectée dans le passé et qui continuent de sévir dans la région. Cette relation se traduit par l’orientation préférentielle Nord/Sud ou Nord-Nord-Est / Sud-Sud-Ouest des massifs dunaires holocènes et des courants sableux atlantiques ayant fonctionné depuis le quaternaire et fonctionnant actuellement sans se soucier de la géomorphologie de la zone, qui a son tour, offre un domaine facilement franchissable par sa simplicité et son aspect tabulaire peu ou non végétalisé.

Quant au climat, c’est celui des régions arides, caractérisé par de faibles précipitations et des vents assez forts pour une mobilisation et un transport du matériel sableux, et qui prennent en général des directions allant du NNE vers le SSO.



Pour citer cet article

Zakaria SALTANI, Aicha BENMOHAMMADI et Mohamed BELABED. «Origine du phénomène d’ensablement déduite par combinaison entre télédétection et techniques sédimentologiques : application au bassin côtier de Tarfaya, Sud-Ouest marocain». Afrique Science, Vol.11, N°1 (2015), 1 janvier 2015, http://www.afriquescience.info/document.php?id=4362. ISSN 1813-548X.