Article

Indicateurs de dégradation physique des sols dans le Nord de la Côte d’Ivoire : cas de Boundiali et Ferkessédougou


Kouamé Antoine N’GUESSAN, Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, UFR des Sciences Biologiques, BP 1328 Korhogo, Côte d’Ivoire
Nafan DIARRASSOUBA, Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, UFR des Sciences Biologiques, BP 1328 Korhogo, Côte d’Ivoire
Konan Alphonse ALUI, Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, UFR des Sciences Biologiques, BP 1328 Korhogo, Côte d’Ivoire
Krobga Yves NANGHA, Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, UFR des Sciences Biologiques, BP 1328 Korhogo, Côte d’Ivoire
Insa Jésus FOFANA, Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, UFR des Sciences Biologiques, BP 1328 Korhogo, Côte d’Ivoire
Albert YAO-KOUAME, Université Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, UFR des Sciences de la Terre et des Ressources Minières, 22 BP 582 Abidjan 22, Côte d'ivoire

Date de publication : 1 mai 2015

Résumé

En vue d’inventorier quelques indicateurs de la dégradation physique des sols dans le Nord de la Côte d’Ivoire, différents segments topographiques, de haut versant (HV), mi versant (MV) et bas versant (BV) ont été considérés sur des toposéquences implantées, à Boundiali (Guinguereni), bassin versant de la Bagoué et à Ferkessédougou (Nabankaha), bassin versant du Bandama. Des échantillons de sols ont été prélevés dans des fosses pédologiques ouvertes sur des sites des cultures et de jachères de courte durée en HV, à MV et en BV. Les descriptions morpho pédologiques et analyses physiques réalisées indiquent que le surpâturage et la mise en culture des terres amenuisent la couverture végétale ainsi que le taux de matière organique. Les sols observés ont une texture majoritairement sablo – argilo-limoneuse (30% d’argile) avec une faible imprégnation humifère. Les valeurs de densité apparente (da) qui varient de 0,67 à 1,49 g.cm-3, indiquent une compaction des sols cultivés en mi et bas de versant, avec une perméabilité médiocre (13 à 17 mm.h-1). Des corrélations significatives (r ± 0,70 à 0,95) observées entre l’infiltration, le  taux de matière organique, la densité apparente et l’humidité témoignent que la compaction est à l’origine de l’augmentation de la densité apparente des sols, de la diminution de la conductivité hydraulique et donc de leur dégradation physique.



Pour citer cet article

Kouamé Antoine N’GUESSAN, Nafan DIARRASSOUBA, Konan Alphonse ALUI, Krobga Yves NANGHA, Insa Jésus FOFANA et Albert YAO-KOUAME. «Indicateurs de dégradation physique des sols dans le Nord de la Côte d’Ivoire : cas de Boundiali et Ferkessédougou». Afrique Science, Vol.11, N°3 (2015), 1 mai 2015, http://www.afriquescience.info/document.php?id=4711. ISSN 1813-548X.