Article

Vulnérabilité des troupeaux transhumants aux mutations climatiques : analyse des perceptions et adaptations locales dans le bassin de la Sota à Malanville


Soufouyane ZAKARI, Laboratoire de Cartographie (LaCarto), Université d’Abomey-Calavi, 10 BP 1082 Cotonou, Cadjèhoun, Bénin
Brice Agossou Hugues TENTE, Laboratoire de Biogéographie et d’Expertise Environnementale (LABEE), Université d’Abomey-Calavi, BP 677 Abomey-Calavi, Bénin
Ibouraïma YABI, Laboratoire Pierre PAGNEY « Climat, Eau, Ecosystèmes et Développement » (LACEEDE), Université d’Abomey-Calavi, BP 922, Abomey-calavi, Bénin
Ismaïla TOKO IMOROU, Laboratoire de Cartographie (LaCarto), Université d’Abomey-Calavi, 10 BP 1082 Cotonou, Cadjèhoun, Bénin
Talahatou TABOU, Laboratoire de Cartographie (LaCarto), Université d’Abomey-Calavi, 10 BP 1082 Cotonou, Cadjèhoun, Bénin
Fulgence AFOUDA, Laboratoire Pierre PAGNEY « Climat, Eau, Ecosystèmes et Développement » (LACEEDE), Université d’Abomey-Calavi, BP 922, Abomey-calavi, Bénin
Benoît N’BESSA, Laboratoire d’Etude des Dynamiques Urbaines et Régionales (LEDUR), Université d’Abomey-Calavi, 01 BP 526 Cotonou, Bénin

Date de publication : 1 mai 2015

Résumé

L’élevage bovin occupe une place importante parmi les activités des populations du Nord-Est du Bénin. Cette activité est très vulnérable aux mutations climatiques dans le bassin de la Sota à Malanville situé à l’extrême Nord-Est du Bénin. La présente recherche vise, d’une part, à appréhender, les perceptions des agroéleveurs et des éleveurs sur les mutations climatiques et  à analyser, d’autre part, leurs stratégies pour y faire face. Les données sur les perceptions et les stratégies d’adaptation ont été collectées au moyen d’enquêtes faites par entretiens, focus groupes et questionnaires dans cinq (5) villages choisis de manière aléatoire. Le calcul du taux moyen de réponse et l’analyse en composantes principales ont été utilisés pour analyser ces données. Les résultats montrent une grande similitude des manifestations des mutations climatiques perçues par les agroéleveurs et éleveurs. Les manifestations les plus citées sont : la hausse des températures (citée par 99,16 % des agroéleveurs et 100 % des éleveurs), les poches de sécheresse prolongée (citée par 67,5 % des agroéleveurs et 91,66 % des éleveurs), les vents forts et violents (citée par 70 % des agroéleveurs et 87,08 % des éleveurs). Pour ce qui concerne les effets des mutations climatiques, les agroéleveurs et les éleveurs en perçoivent respectivement 9 et 11. Pour les premiers, les effets les plus marquants sont l’assèchement des points d’eau (80 %), l’amenuisement du disponible fourrager (71,42 %), la contamination et le comblement des points d’eau (65 %). Pour les seconds, ce sont : l’amenuisement du disponible fourrager (96,66 %), la contamination et le comblement des points d’eau (92,50 %), l’assèchement précoce des points d'eau (91,50 %), l’affaiblissement des animaux (57,50 %), l’amaigrissement des animaux (56,66 %). En réponse à cette instabilité du climat et ses effets, les agroéleveurs et les éleveurs ont développé des stratégies dont les principales (communes aux deux groupes socio-professionnels) sont : le respect des campagnes de vaccination (citée par 85 % des agroéleveurs et 97,50 % des éleveurs), l’abreuvement au fleuve ou à la rivière (citée par 37,50 % des agroéleveurs et 55 % des éleveurs), la mobilité spatiale (citée par 59,50 % des agroéleveurs et 55 % des éleveurs). Les résultats du test de Mann Whitney indiquent une différence significative de perception au seuil de 5 % pour les effets, manifestations et stratégies communs aux deux groupes socioprofessionnels.



Pour citer cet article

Soufouyane ZAKARI, Brice Agossou Hugues TENTE, Ibouraïma YABI, Ismaïla TOKO IMOROU, Talahatou TABOU, Fulgence AFOUDA et Benoît N’BESSA. «Vulnérabilité des troupeaux transhumants aux mutations climatiques : analyse des perceptions et adaptations locales dans le bassin de la Sota à Malanville». Afrique Science, Vol.11, N°3 (2015), 1 mai 2015, http://www.afriquescience.info/document.php?id=4803. ISSN 1813-548X.