Afrique Science
Revue internationale des sciences et technologie
Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Vol.11, N°4 (2015)

Article

Les faciès sédimentaires et les phases d’émersion enregistrées dans l’aptien du Bir Oum Ali (chaîne Nord des Chotts, Tunisie)


Rabaa HFAIEDH, Water, Energy and Environment Laboratory (LR3E), Department of Geology, National School of Engineers of Sfax, University of Sfax, Tunisia
Annie ARNAUD VANNEAU, Association Dolomieu, F-38000 Grenoble, France
Ihsen ZGHAL, Water, Energy and Environment Laboratory (LR3E), Department of Geology, National School of Engineers of Sfax, University of Sfax, Tunisia
Alexis GODET, Department of Geological Sciences, University of Texas at San Antonio, San Antonio, TX 78249, USA
Hubert ARNAUD, Association Dolomieu, F-38000 Grenoble, France
Jamel OUALI, Water, Energy and Environment Laboratory (LR3E), Department of Geology, National School of Engineers of Sfax, University of Sfax, Tunisia

Date de publication : 1 juillet 2015

Résumé

L’émersion de plates-formes carbonatées est généralement enregistrée dans les séries sédimentaires par des phénomènes de karstification et de pédogenèse. La reconnaissance de ces surfaces émersives permet une meilleure caractérisation et une meilleure hiérarchisation des limites de séquence de dépôt. L’analyse sédimentologique et stratigraphique détaillée de l’aptien « Formation Orbata » du Bir Oum Ali (chaîne nord des Chotts, Tunisie) aboutit à une description précise des faciès et des surfaces émersives enregistrés. Sept unités sédimentologiques ont été définies dans la Formation Orbata. Ainsi que sept séquences majeures de dépôts ont été distinguées. Les sept unités-séquences de dépôt se sont déposées soit dans des milieux marins relativement peu profonds soit dans un domaine fluvio-deltaïque.

L’étude sédimentologique a permis de définir un large spectre des faciès et microfaciès. Toutes les séquences de dépôt se terminent par des surfaces d’émersion entraînant soit une karstification quand le support était calcaire (Sb Ap 2, Sb Al1 et Sb Al2), soit des surfaces d’érosion d’amplitude plus ou moins importante (Sb Ap 5 et Sb Ap 6) ou bien une simple surface d’émersion avec paléosol (Sb Ap 3) ou soulignée par un conglomérat (Sb Ap 4). Par ailleurs, l'évolution sédimentaire de la série aptienne de ce massif, semble être guidée par les variations eustatiques, largement assistées par des mouvements tectoniques. Ces variations seraient liées directement à l'ouverture de l'Atlantique Sud et ses répercutions géodynamiques.

L’activité tectonique, qui a débuté au Trias et s’est poursuit à l’Aptien, a influencé la répartition latérale des faciès par un jeu de blocs, contrôlé par des failles normales de directions NE-SW et NW-SE. Ce compartimentage a influencé la morphologie de la plateforme aptienne et sans doute, les apports détritiques concomitants.




Pour citer cet article


Rabaa HFAIEDH, Annie ARNAUD VANNEAU, Ihsen ZGHAL, Alexis GODET, Hubert ARNAUD et Jamel OUALI. «Les faciès sédimentaires et les phases d’émersion enregistrées dans l’aptien du Bir Oum Ali (chaîne Nord des Chotts, Tunisie)». Afrique Science, Vol.11, N°4 (2015), 1 juillet 2015, http://www.afriquescience.info/document.php?id=5083. ISSN 1813-548X.





Revue électronique internationale publiée par l'ENS d'Abidjan (Côte d'Ivoire) en partenariat avec l'Université d'Abobo-Adjamé (Côte d'Ivoire), l'ENS de Rabat (Maroc) et l'Université Hassan 2 de Mohammédia (Maroc) avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
ISSN 1813-548X