Article

Inventaire des Amphibiens et Reptiles du secteur de Tala Guilef, Parc National du Djurdjura, Algérie


Rabah MAMOU, Faculté des Sciences Biologiques et des Sciences Agronomiques, Université Mouloud MAMMERI, 15000 Tizi Ouzou, Algérie. email :  mamou.rabah@yahoo.fr

Date de publication : 1 janvier 2016

Résumé

Cette étude présente les résultats préliminaires de l’inventaire des Amphibiens et Reptiles du secteur de Tala Guilef (Parc national du Djurdjura, Algérie), et cela durant la saison 2014. Nos prospections ont mis en évidence l’existence de 15 espèces dans ce secteur (3 Amphibiens et 12 Reptiles). Elles sont essentiellement d’origine    Ibero-maghrébines (5 espèces) et méditerranéennes (4 espèces), ce qui peut s’expliquer par l’histoire paléogéographique du bassin méditerranéenne. Le statut local de ces espèces est mal connu, les menaces et les problèmes de conservation sont ainsi discutés. L’examen des valeurs de l’amplitude d’habitat a montré que la nature du milieu joue un rôle important dans la répartition spatiale de l’ herpétofaune locale et dans le choix des habitats. Le dendrogramme résultant de la Classification Ascendante Hiérarchique (CAH) des habitas prospectés met en évidence la présence de 3 groupes : Le groupement de chêne (A, B, C) qui se distingue surtout grâce à des espèces inféodées à ses milieux, le deuxième groupement (F et H) se caractérise par des effectifs élevé en Lézard et enfin les milieux D, E et G, qui sont moins attractif pour ces animaux, car les ressources (Insectes, températures et/ou rayonnement solaire, gîtes, placettes d’exposition, etc.) sont limitées.



Pour citer cet article

Rabah MAMOU. «Inventaire des Amphibiens et Reptiles du secteur de Tala Guilef, Parc National du Djurdjura, Algérie». Afrique Science, Vol.12, N°1 (2016), 1 janvier 2016, http://www.afriquescience.info/document.php?id=5821. ISSN 1813-548X.