Article

La perte de masse dans divers milieux culinaires des ustensiles de cuisine locaux en aluminium : cas du Burkina Faso


Jacques SAWADOGO, Département Gestion des Ressources Naturelles et des Systèmes de Productions (GRN-SP), Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), 01 BP 476 Ouagadougou 01, Burkina Faso. Email : jacquischimie@gmail.com
Moussa BOUGOUMA, Department de chimie, Université Ouaga I, Professeur Joseph KI-ZERBO, 03 BP 7021 Ouagadougou 03, Burkina Faso
Abdoulkadri Ayouba MAHAMANE, Department de chimie, Université Ouaga I, Professeur Joseph KI-ZERBO, 03 BP 7021 Ouagadougou 03, Burkina Faso
Maazou Ahmed MAMAN, Faculté de Sciences et Techniques, Université Abdou Moumouni, Niamey, BP 10662, Niger
Aminata KABORE, Département Gestion des Ressources Naturelles et des Systèmes de Productions (GRN-SP), Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), 01 BP 476 Ouagadougou 01, Burkina Faso
Mathias Bouinzemwendé POUYA, Département Gestion des Ressources Naturelles et des Systèmes de Productions (GRN-SP), Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), 01 BP 476 Ouagadougou 01, Burkina Faso
Jean B. LEGMA, Department de chimie, Université Ouaga I, Professeur Joseph KI-ZERBO, 03 BP 7021 Ouagadougou 03, Burkina Faso
Michel Papaoba SEDOGO, Département Gestion des Ressources Naturelles et des Systèmes de Productions (GRN-SP), Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA), 01 BP 476 Ouagadougou 01, Burkina Faso

Date de publication : 1 mai 2016

Résumé

L’effet de variation des niveaux de corrosion a été étudié expérimentalement par perte de masse qui s’avère une première approche dans l’étude de l’inhibition de la corrosion d’un métal dans une solution électrolytique afin de déterminer l’efficacité inhibitrice du produit testé. Au Burkina Faso, les ustensiles de cuisine de confection artisanale occupent une place de choix dans l’art culinaire car se prêtant mieux aux conditions de vie des populations les plus vulnérables. Ces ustensiles sont en général confectionnés à partir d’aluminium de récupération de toutes natures. Ces matériaux d’aluminium recyclés ont une composition chimique diversifiée. Dans le cadre de la valorisation de ces métaux de récupération à base d’aluminium pour la fabrication des ustensiles de cuisine locaux au Burkina Faso, deux échantillons prélevés dans différentes localités de la ville de Ouagadougou (Burkina Faso) ont subi une série d’analyses chimique et physico-chimique. Les analyses à la fluorescence X (XRF) indiquent que la grande partie des échantillons étudiés contiennent environ 88 % d’aluminium. Aussi la mesure de la micro - dureté de vickers a été effectuée afin d’évaluer les propriétés mécaniques des matériaux. Cette mesure a permis de savoir que les échantillons contenant plus de silicium sont moins résistants. Enfin, la mesure de perte de masse a été réalisée pour évaluer les pertes de masse des échantillons d’ustensiles de cuisine locaux à base d’aluminium lors de la cuisson des différents aliments couramment consommés au Burkina Faso.



Pour citer cet article

Jacques SAWADOGO, Moussa BOUGOUMA, Abdoulkadri Ayouba MAHAMANE, Maazou Ahmed MAMAN, Aminata KABORE, Mathias Bouinzemwendé POUYA, Jean B. LEGMA et Michel Papaoba SEDOGO. «La perte de masse dans divers milieux culinaires des ustensiles de cuisine locaux en aluminium : cas du Burkina Faso». Afrique Science, Vol.12, N°3 (2016), 1 mai 2016, http://www.afriquescience.info/document.php?id=6338. ISSN 1813-548X.