Article

Modèle analytique pour l’étude de la dégradation de la performance des cellules photovoltaïques au silicium monocristallin


Vianou Irénée MADOGNI, Département de Physique (FAST) et Formation Doctorale Sciences des Matériaux (FDSM), Université d’Abomey-Calavi, Bénin. Email : ivianou@yahoo.fr
Basile KOUNOUHEWA, Département de Physique (FAST) et Formation Doctorale Sciences des Matériaux (FDSM), Université d’Abomey-Calavi, Bénin
Idriss Atouniss YAKOUB, Département de Physique (FAST) et Formation Doctorale Sciences des Matériaux (FDSM), Université d’Abomey-Calavi, Bénin
Macaire AGBOMAHENA, Laboratoire de Physique du Rayonnement LPR, FAST-UAC, 01 BP 526 Cotonou, Bénin
Etienne HOUNGNINOU, Département de Physique (FAST) et Formation Doctorale Sciences des Matériaux (FDSM), Université d’Abomey-Calavi, Bénin
Clément KOUCHADE, Département de Physique (FAST) et Formation Doctorale Sciences des Matériaux (FDSM), Université d’Abomey-Calavi, Bénin
Cossi Norbert AWANOU, Département de Physique (FAST) et Formation Doctorale Sciences des Matériaux (FDSM), Université d’Abomey-Calavi, Bénin

Date de publication : 1 mai 2016

Résumé

Dans ce travail le modèle analytique « Chaleur-humidité » a été utilisé pour étudier, la dégradation des performances des cellules photovoltaïques au silicium monocristallin. Nous avons déterminé les fonctions de transfert des lois d’évolution des différentes grandeurs électriques, lors de la dégradation accélérée sous l’effet de la chaleur et de l’humidité en utilisant la transformée de Laplace. Ce modèle nous a permis de reproduire le vieillissement dans le temps des cellules photovoltaïques (PV) dans des conditions réelles sur une période de 40 ans. Les résultats obtenus révèlent, une diminution de l’efficacité de la puissance électrique causée par la détérioration des matériaux. Une augmentation de la résistance série, une décroissance de la transmissivité et une diminution de la résistance shunt. Sur une période de 40 ans, le rendement global de la cellule diminue d’environ de 4,76 % par an soit 97,56 % au bout de 40 ans.



Pour citer cet article

Vianou Irénée MADOGNI, Basile KOUNOUHEWA, Idriss Atouniss YAKOUB, Macaire AGBOMAHENA, Etienne HOUNGNINOU, Clément KOUCHADE et Cossi Norbert AWANOU. «Modèle analytique pour l’étude de la dégradation de la performance des cellules photovoltaïques au silicium monocristallin». Afrique Science, Vol.12, N°3 (2016), 1 mai 2016, http://www.afriquescience.info/document.php?id=6361. ISSN 1813-548X.